poursuivre le dialogue

J’ adhère , nul besoin de la carte J’ adhère , pour exprimer le drame , la résistance d’une société menacée d’extermination , escroquée dans ses racines et son désir d’échapper à l’enfermement . je cherche dans ma mémoire , des sentiments contradictoire se disputaient en moi , je me débattais , puis je me sentais resserrer par des chaînes qui me blessaient …
Je parcours les ruines , les rêves qui me remontent sont si étrange ; solliciter par la lumière je saisis la couleur pour m’ évader , m’ approprier des espaces à vivre ,à partager …
Des expressions nouvelles peuvent bien naître , dans un langage subtil , aux couleurs contrastées , aux voix étouffées , aux élans brisées et aux rêves interdis .
Je désir ardemment rester dans le bon ton, dans l’urgence de dire , de poursuivre le dialogue , guider par les couleurs, je prends et je travaille : impression,sensibilité et peut être aussi incertitude et interrogation .

Tasefllut

Tasefllut

Wednesday, November 14, 2007

BIOGRAPHIE

- Natif de Beni-Isguen ( Tafilelt ) 1957.
- Licence en Arts plastiques.
- Président de l’Association « Les Plasticiens amis du M’Zab et de Le Corbusier » 1998-2003.

Etudes :
- Beaux - arts de Constantine 1979 - 1981.
- Beaux - arts d'Alger 1981 - 1983.
- Boursier d'état pour l'Académie Royale des
- Beaux–arts de Bruxelles, Belgique 1983 – 1984.
- Résidense en Atelier Rondot, France 1987 - 89 - 91.
- Résidense en Atelier Indermaur Almens, Suisse 1988.
- Professeur détaché à l'université de Mostaganem 1992 – 1996.
Prix et distinctions:
- 1er prix des Oasis 1989.
- 1er prix de la peinture non figurative, festival national, Kalaat Beni Hammed 1998.
- 1er prix travail commémorant le premier festival des groupes vocaux,
- Ghardaïa 1998.
- 2ième prix des arts plastiques Ghardaïa 2000.

-Médaille d'honneur rencontre méditeranéenne Oran 2007.
-Honnoré par la ville de metlili chaamba 2008.
Principales expo. Personnelles :
- Salle El-Mougar, Alger 1981.
- Salle Ibn-Khaldoun, Alger 1986.
- Villa Riedrer Castasegna Chiavenna, Italie 1988.
- Médiathèque de Besançon ( France ) 1990.
- Bibliothèque de l'Arsenal, Paris (Rompre le silence) 1990.
- Palais de la culture et des arts, Oran (Incinération) 1996.

Expo. Collectives :
- 1983 Alger école des beaux-arts.
- 1983 Bruxelles académie royales des beaux-arts de Bruxelles .
- 1984 Alger centre culturel de la wilaya.
- 1985 Semaine culturelle de la ville de Guelma.
- 1985 Marseille peinture méditerranéenne.
- 1986 Berriane centre culturel.
- 1987 Besançon médiathèque de Besançon (France) .
- 1991 Claire soleil maison pour tous (arts et soleil).
- 1992 Alger palais de la culture (Enfants de la Somalie).
- 1995 Tipaza centre culturel (Hommage à Tahar).
- 1995 Festival de Souk-Ahras.
- 1995 Université de Mostaghanem

- 1996 Oran galerie alpha.
- 1997 Ghardaïa ciaj de Ghardaïa.
- 1998 Tizi-ouzou centre culturel Draa ben khadda.
- 2000 Constantine Maison de la culture Malek Haddad.
- 2000 Mostaghnem centre culturel de la wilaya.
- 2000 Setif salon national des arts plastiques.
- 2000 Alger salle Iben Khaldoun (Millénaire d’El-Djazair Beni Mezghenna ).
- 2001 Constantine 2ième salon des arts plastique C.C. Malek Haddad.
- 2001 Oran 1er salon des arts plastiques palais de la culture.
- 2003 Oran 2ième salon des arts plastiques palais de la culture.
- 2006 Alger palais de la culture (7 villes 7 arts) le m’zab arts contemporains.
- 2007 Alger galerie art en liberté.
- 2007 2ième salon des arts plastiques de Djurdjura Tizi-Ouzou
- 2007 3 ième salon des arts plastiques ( rencontre méditerranéenne ), Oran .
- 2007 1er Salon des arts plastiques sidi BEL-ABBES.
- 2007 commissaire de l'expo. W. Gardaia -Alger capitale de la culture du monde Arabe .
-2007 ciaj de ghardaia Merdoukh , Redjah , Zoubir Hellal , Bakli , Djeffal .
-2008 land de Brandebourg Berlin Allemagne.
Autres réalisations :
Architecture intérieure
- Beaumont de lomagne (France) 1984.
- Paris VIII 1991.
- Plusieurs projets dans la région du M'zab et dans l'Algérois.
- Fresque 2m x 5m , rond-point de Beni-Isguen "Hommage à Moufdi Zakaria" 1987.
- Fresque 4m x 11m en collaboration avec le plasticien Bizontin , Gilles Rondot "Regard sociologique sur les enfants du Guetto", Claire Soleil (France) 1991.
- Participation à la réalisation du programme de l'éducation plastique, cycle secondaire 1992.
- Reportage réalisé par Martin SHNEIDER et par la FR3 "Med. BAKLI Art et Soleil".
- Fresque 1.80m x 11m avec 4 Prof. de l'école des beaux- arts de Mostaganem pour le compte de la Wilaya de Ghardaia (NAISSANCE) 1995.
- Film réalisé par Noureddine BEKKAYE "Portrait Med. BAKLI" 1995.
- Installation "les bâtisseurs de Ruines" Tipaza (Hommage à Tahar DJAOUT) 1995.
- Reportage réalisé par l'ENTV. station de Ouargla (Portrait Med.
BAKLI) - (Nuit de Ramadan 1996).

- Entretien radio local Tarne et Garonne France 1984.
- Entretien émission "RIHLET ESSAYF" station d'ORAN 1996.
- Entretien : émission "Sabahiet", station d'Alger 1996.
- Frise bas-relief 1m x 60 m, Centre "la Rose", Porte de Melika 1996.
- Auteur du LOGO Millénaire d'El-Atteuf 1996.
- Portrait émission "Choumouâ", ENTV Station d'Alger 1996.
- Membre du jury : défilé de chars, Ghardaïa 1998.
- Scénographie « Prière pour un fou», centre chorégraphique de BELFORT, France 1999.
- Installation « Cheïkh Diae eddine Attaminy», Béni-Isguen 1999
Conférences :
- La médina source d'inspiration :
(symposium métiers et identités) Béjaia 2000.
- l' esthétique et la philosophie Grecque ciaj. Ghardaia 1978 .
- de l'herogliphe à Malivitch (Forum des éducateurs ) Beni-isguen 2007.

-la mémoire support de la créativité colloque international Ghardaia 2007.
-les conditions et les stimulants de la créativité 2008 Metlili chaamba
Peintures :
Algérie - France - Allemagne - Suisse - Argentine - Belgique - USA .




La grande préoccupation de Mohammed Bakli, élève successivement des écoles des beaux-arts de Constantine et d’Alger puis de l’Académie royale de Bruxelles, demeure évidemment la peinture, il a commencé à peindre d’une manière très impressionniste pour évoluer peu à peu vers un expressionnisme abstrait ou le souci de figuration et d’interprétation passe au second plan, cédant le pas au remous du monde intérieur en leurs élans spontanés ou en leurs raffinement formaliste. Mohmmed Bakli crée ainsi une œuvre ou se manifestent est se superposent une sensibilité en éveil et les différents courants picturaux qui la stimulent ou l’alimentent .
Nous assistons chez Mohammed Bakli à un va-et-vient entre la figuration et l’abstraction entre la lumière impressionniste et la liberté d’expression abstraite qu’offre l’expressionnisme.
Les couleurs celles du jour et celles de la nuit nous éclairent et nous guident , Mohammed Bakli les prend et les travaille pour en faire des éléments particuliers mais qui nous interrogent sans cesse.

Tahar djaout

Altitude

Altitude
Tryptques acrylique

photo mp4

photo mp4

photo m2-5

photo m2-5

photo 00-ok

photo 00-ok
Loading...